Lettre du Père Florent

Chers frères et sœurs,
Chers référents de groupes et services de notre ensemble paroissial,

    Nous voici donc entrés dans une nouvelle étape de cette crise liée au covid19, le confinement. Jamais une telle décision avait été prise dans notre pays pour une telle durée. De même l’arrêt des célébrations des messes en public est un événement inédit. D’autant plus déstabilisant que dans notre région de Lyon l’épidémie n’en est qu’a ses prémices, ce qui donne un sentiment étrange de beau temps et de bonne santé, alors que l’on nous fait prendre des décisions liées à un contexte de guerre.
    Tout cela est profondément déstabilisant. Certes, les réactions de chacun sont différentes. Certains sont à l’aise dans des contextes de crises et n’ont pas de mal à s’adapter, d’autres au contraire sont mis en grande difficulté dans leur équilibre psychique ou moral. Il est donc plus que nécessaire que ceux d’entre nous qui se sentent suffisamment bien, puissent veiller sur au moins une ou plusieurs personnes de la communauté paroissiale ou d’ailleurs.
    Plusieurs situations dont j’ai eu connaissance ces dernières heures me font dire que l’évangile nous presse de redoubler d’attention les uns pour les autres, particulièrement pour les plus exposés en cette période de confinement.
       Prions de tout notre cœur pour :

– L’ensemble des personnes en situation de handicaps, les malades chroniques et ceux qui les accompagnent, les personnes seules à domicile, les célibataires (dont les jeunes pros, les consacré(e)s hors communauté, les prêtres diocésains, les prisonniers, …), les étudiants en phase d’examens, les parents ou grands-parents séparés d’un ou plusieurs enfants, les personnes âgées, les personnes endeuillées récemment, les personnes qui devaient célébrer un sacrement ou un événement important et qui en sont empêchées … Certains ressentent profondément l’angoisse et la solitude à la perspective de ce temps de confinement dont la durée n’est pas encore précisée, d’autres ressentent une forme d’injustice et d’incompréhension face au surgissement de cette crise.
Seigneur, donne á chacun, des frères et sœurs attentifs pour veiller sur eux (services rendus – appels et messages – écoute et encouragements – prière d’intercession…). Rassure et garde dans la confiance et l’espérance ceux qui ont l’impression que leurs perspectives d’avenir s’écroulent. Tu es le Dieu de la vie et des vivants, et jamais Tu n’abandonnes celui ou celle qui compte sur toi !
– L’ensemble des personnes ayant à intervenir dans cette crise : les personnels soignants, les écoles et crèches réquisitionnées pour prendre soin des enfants des soignants, les producteurs et commerçants chargés de l’approvisionnement en nourriture et en médicaments, les forces de l’ordre, les personnes chargées des services comme l’eau, l’énergie, la téléphonie, les déchets… qui se retrouvent exposées au risque de contamination et de surmenage.

Seigneur, garde-les prudents et audacieux, donne-leur de la force et de la résistance á la fatigue et préserve-leur des temps de repos pour refaire leurs forces. Aide-les á compter sur toi Seigneur et sur le souffle de ton Esprit.

– Les responsables et dirigeants de la vie politique, économique, judiciaire, religieuse : tous se trouvent confrontés à une crise totalement inédite qui réclame discernement et justesse dans les orientations et décisions à prendre. Un lourd poids pèse sur leurs épaules, leurs consignes peuvent avoir d’importantes et de graves conséquences.
Que le Seigneur les aide á rester calmes afin de bien analyser la situation, á éviter les jugements partisans et les intérêts particuliers, á rechercher le bien commun et á veiller sur les plus fragiles qui sont les plus exposés en temps de crise.
    Certaines orientations prises par le gouvernement et l’Église peuvent nous soulager et nous rassurer quand d’autres au contraire peuvent nous choquer et provoquer de l’incompréhension. Ayons conscience de cela, et restons attentifs et bienveillants à l’égard de chacun dans sa façon d’accueillir et de réagir à cette situation inédite.
    Cette crise sanitaire est à l’image des nouvelles dimensions de nos échanges : planétaires. Faut-il s’en plaindre ? Faut-il rétablir les frontières ? Est-ce un manque de régulation ? Il y aura un temps pour tirer les conséquences de cette crise. Toutefois, une réponse concertée est nécessaire, et la responsabilité de chacun est engagée puisque le virus s’affranchit de toutes les frontières physiques, religieuses et morales alors même que la communauté humaine a un besoin vital de relation pour s’épanouir. Le confinement ne peut qu’être une réponse temporaire d’urgence à une crise inédite.
    En tous les cas, nous avons le devoir, nous baptisés, d’être témoins de notre espérance auprès de tous. Pour ce faire, nous devons veiller à entretenir notre foi par la prière, le jeûne et l’aumône. Des propositions nous sont faites pour nous aider dans votre vie de prière, allons-y, prions en communion de cœur les uns avec les autres !
    Le jeûne que nous avons à vivre est peut-être lié à la nourriture mais il est, aussi, lié à la privation de notre liberté de circulation. Nous pouvons vivre ce temps-là autrement que comme une simple contrainte extérieure. Il peut nous permettre une prise de conscience de toutes les situations où des personnes vivent au quotidien une forme de confinement ou d’isolement forcé : les personnes malades, les prisonniers, les personnes âgées, les demandeurs d’asile, les personnes en cure de sevrage, les personnes en situation de handicap physique ou psychique, les personnes sans logements….
    Faisons de cette contrainte un lien de communion avec le cœur et dans la foi. Nous pouvons vivre ce temps comme une opportunité de partage de nos ressources : un appel, une écoute, un temps pour lire ce que d’autres ont écrit avec le cœur, un temps pour prier et intercéder, un temps pour se rendre des petits services avec le cœur, des petites attentions qui fleurissent le quotidien.
   Sachez que je vous porte fort dans mon cœur et dans les prières en ce temps d’épreuve et que vous pouvez vous tourner vers un des membres de l’EAP en cas de besoin.
   Que le Seigneur nous bénisse et nous garde dans sa Paix !
Père Florent GUYOT, le mercredi 18 mars 2020
 

ACTIONS PAROISSIALES DE SOUTIEN

  • Célébration des messes et offices par internet : vous pouvez suivre en direct ces célébrations assurées par le Père Arnauld et le Père Florent aux heures habituelles (mardi-jeudi-vendredi – samedi 8h30 – mercredi 19h00) durant la semaine, et la messe dominicale (samedi 16h00 et dimanche 8h30-9h30-11h00). Il suffit de cliquer sur le lien suivant : https://www.twitch.tv/paroisse_villeurbanne_sud/
  • Appels téléphoniques : Le Père Arnauld et moi-même, allons contacter par téléphone des frères et des sœurs de la communauté qui sont susceptibles d’être plus isolés que d’autres. Je vous demande – dans la mesure de vos possibilités – de contacter l’ensemble des animateurs et acteurs de vos groupes et services afin de vous assurer que chacun aille bien, qu’il/elle ait bien compris les consignes de confinement, et qu’il ne s’isole pas.
  • Prévenir : Si vous avez connaissance d’une situation réclamant notre attention, merci de faire parvenir sur le mail de la paroisse ensemble.chanoinebouriser@gmail.com les noms de ces personnes ou les éléments de la situation.
  • La Newsletter : Une newsletter est régulièrement diffusée (plusieurs fois par semaine) en fonction des besoins d’information.
  • Groupe WhatsApp paroissial : ce groupe d’échange a été créé pour soutenir la communion de tous. Merci de vous signaler à Bruno Pallatin (tel : 06 10 65 11 00) si vous désirez en faire partie.
  • Mercredi 25 mars à 19h30 – Jour de l’Annonciation du Seigneur : à la demande de la Conférence des Evêques de France, les cloches des églises sonneront et les habitants de France sont tous invités à mettre des bougies à leurs fenêtres comme on le fait à Lyon. On peut donc déjà se préparer.

RAPPEL DES RÈGLES LIÉES AU CONFINEMENT :

  • Application des gestes barrières : pas de contact physique – se tenir à distance – tousser dans son coude – mouchoir jetable à jeter après utilisation –
  • Plus de messe célébrée en public : messes célébrées et retransmises sur les médias,
  • Report des préparations et des célébrations des sacrements (Baptêmes – Mariages),
  • Funérailles possibles sous certaines conditions (moins de 20 personnes – sans messe – uniquement avec les descendants et ascendants directs – par une personne autorisée),
  • Aucun regroupement dans les cures et maisons paroissiales,
  • Toutes les réunions sont reportées,
  • Les églises de notre ensemble paroissial resteront fermées,
  • ATTENTION : après vérification, une « Attestation de déplacement dérogatoire » est OBLIGATOIRE pour CHAQUE SORTIE, y compris pour faire des courses ou s’aérer de façon individuelle– Si vous ne pouvez pas tirer le document, vous pouvez l’écrire à la main et le signer. L’idée étant de réguler au maximum les sorties mêmes nécessaires..